CommunicationTechnology

WPA3 : la nouvelle norme de sécurité Wi-Fi arrive, 14 ans après le WPA2

WPA3

La WiFi Alliance vient d’annoncer la disponibilité du protocole WPA3. Les premiers appareils vont ainsi pouvoir être certifiés afin d’apporter une sécurité accrue à nos réseaux Wi-Fi.

En janvier, quelques mois après la découverte de la faille de sécurité KRACK qui remettait en question la sûreté d’absolument tous les terminaux connectés en Wi-Fi, le consortium WiFi Alliance présentait le protocole WPA3. Six mois plus tard, ce dernier est désormais effectif.

Au travers d’un communiqué de presse, le consortium vient de présenter officiellement cette nouvelle norme de sécurité, 14 ans après l’introduction du WPA2, le protocole actuellement utilisé.

Un réseau plus sécurisé contre les attaques

La principale nouveauté de cette norme WPA3 est la protection contre les tentatives d’attaque par force brute. Désormais, même en récupérant des données du flux Wi-Fi sur un ordinateur tiers, un attaquant ne pourra pas tenter de briser le mot de passe puisqu’il n’aura droit qu’à un seul essai avant que les données récupérées deviennent inutiles. L’assaillant doit alors rester à portée de son réseau cible et contrer les éventuelles sécurités mises en place pour éviter les tentatives successives, ce qui est beaucoup plus contraignant pour lui.

La sécurité du WPA3 devrait permettre de mieux sécuriser une connexion, même lorsque l’utilisateur a choisi un mot de passe faible. Par ailleurs, si une clé privée est compromise sur un transfert, cela ne remet pas en cause l’intégrité du trafic déjà transmis. Ainsi, seuls les échanges futurs peuvent être menacés.

Un travail de longue haleine

Pour l’heure, la certification WPA3 n’est pas obligatoire, même si elle le deviendra à l’avenir. Son déploiement dépendra donc principalement des constructeurs et de leur volonté de certifier leurs nouveaux appareils. Pour les anciens terminaux, il est possible qu’ils deviennent compatibles par une simple mise à jour, mais cela nécessite également une action des constructeurs eux-mêmes.

Plusieurs marques ont déjà signifié leur support de cette nouvelle technologie, y compris Qualcomm, principal fournisseur de puces pour les smartphones Android, qui a confirmé travailler sur un SoC disposant du WiFi 802.11ax et de la sécurité WPA3.

Selon les informations de TheVerge, l’adoption de masse de ce nouveau protocole de sécurité devrait arriver en fin d’année 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.